mardi 16 mai 2006

Bleu ciel

Y2Mars
Ta vitesse était devenue une blague, pas une moquerie. Jamais je n'ai vu la musique être aussi nécessaire à quelqu'un. Peu importe les raisons. La frénésie du son se répercutait sur les parois de la cave à mots. Dès 9 heures. Ou bien 18 heures d'affilée. Les arabesques sonores empruntaient le chemin de l'oreille quelennesque et la main faisait son travail d'orfèvre. J'aimais la musique de tes mots. Après le premier hiver, et le premier printemps, le premier été s'avance sans toi.
H a raison. Il faudrait faire rewind. Qui a pressé le mauvais bouton ? C'est une pierre de plus dans le sac de ceux qui restent, une calanque entière dans celui de celle qui t'aime, et comme disait un pitchoun "de la vieillure autour des yeux".
"Flying high" comme chantait ce morceau.
Tu me manques, Yann.
nat

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Really amazing! Useful information. All the best.
»

Anonyme a dit…

Nice colors. Keep up the good work. thnx!
»

Anonyme a dit…

I find some information here.